Vient de paraitre: "Bisonji bia bakaji, les larmes de femmes" de Lye M. Yoka

On dit habituellement que « la réalité dépasse la fiction » lorsque les faits sont à la limite de la folie ou du rêve. Les différents récits de ce recueil déroutent quelque peu parce qu’ils sont à la fois réalité et fiction, fiction et réalité. Ce sont des portraits et des récits de vie, au quotidien, des personnages généralement « secondaires », « figurants », dans le tourbillon et le kaléidoscope des villes : population «trottante » de gens « d’en-bas-en-bas », d’enfants de rue (« shegués ») ou des prostituées (« londoniennes »), population « assise » de cambiste au noir ou des trafiquants d’essence frelatée (« kaddhafis »). Lye M. Yoka nous plonge ainsi dans un sociodrame sulfureux, envahissant, vertigineux.

Tout cela traduit dans l’écriture de l’auteur sous forme à la fois de tragédie, satire, élégie, « Bisonji bia bakaji », comme autant de « larmes de femmes » inconsolées, inconsolables…

Pour toute commande ici

Version numérique : ici

#Lye #Mudaba #Yoka #Andre #Récitsdevie #Bisonjibiabakaji #Larmesdefemmes #RDC #littérature

À l'affiche
Posts récents